DÉPOSEZ VOTRE ANNONCE

45 millions de tonnes de Déchets électroniques soit 4500 Tours Eiffel étouffent la planète

45 millions de tonnes de Déchets électroniques soit 4500 Tours Eiffel étouffent la planète Les déchets électroniques s’accumulent à un rythme alarmant. En effet, ils étaient près de 45 millions de tonnes à étouffer la planète en 2016. Il est difficile de se représenter une telle masse, mais cela correspond à 4500 Tours Eiffel. Après une nette augmentation (+8%) entre 2014 et 2016, la tendance ne semble malheureusement pas s’inverser. En effet, ce sont plus de 52 millions de tonnes de déchets électroniques qui sont attendus d’ici 2021. Si plusieurs facteurs entrent en compte dans les causes de cette situation, le recyclage se montre particulièrement insuffisant.

L’accumulation de déchets électroniques s’accentue à un rythme affolant. Le nouveau rapport de Global E-Waste Monitor publié cette année précise qu’ils étaient près de 45 millions de tonnes en 2016. C’est-à-dire 4500 Tours Eiffel, ou encore 9 pyramides de Gizeh. Ou encore 1,23 millions de camions 40 tonnes. Un sacré embouteillage !

Les déchets électroniques représentaient 45 millions de tonnes, soit 4500 Tours Eiffel, en 2016…

Le rapport de Global E-Waste Monitor indique qu’entre 2014 et 2016, la quantité de déchets électroniques a augmenté de 8%. Ce sont donc 44,7 millions de tonnes de déchets électroniques qui étouffaient notre planète en 2016. Malheureusement, les experts prévoient une croissance de 17% d’ici 2021. Ainsi, plus de 52 tonnes de déchets électroniques cohabiterons avec nous. Les principaux producteurs de ces déchets électroniques sont l’Océanie (17,3 kg par an par habitant), l’Europe (16,6 kg par an par habitant) et l’Amérique du Nord (11,6 kg par an par habitant).

Ces déchets électroniques sont à 75% des smartphones, des téléviseurs et des appareils ménagers. Et, à l’échelle mondiale, seuls 20% d’entre eux sont recyclés. Les 80% restants sont incinérés, enfouis, ou entassés dans des décharges. L’Europe fait office de bon élève, en quelque sorte, en recyclant 35 % de ses déchets électroniques. L’Océanie, pourtant premier producteur mondial, n’en recycle que 6%. Bien sûr, plusieurs facteurs nous ont conduits à cette situation, comme l’obsolescence programmée à laquelle le Parlement Européen veut mettre fin.

Mais aussi le consommateur, qui ne pense pas toujours à déposer ses appareils en fin de vie dans des points de collecte. Dans le cadre des smartphones, il faut souvent le solliciter, comme Bouygues Telecom et son énorme campagne de recyclage des mobiles. Mais, même lorsque le consommateur fait les bons gestes, son appareil n’est pas forcément recyclé. En effet, certains matériaux sont particulièrement difficiles à traiter. Enfin, le recyclage a un coût. Ainsi, les matériaux recyclés sont souvent moins intéressants pour les constructeurs que les matières premières brut.

Conditions générales d'utilisation - Qui sommes-nous ? - petites annonces gratuites mosaiquepub
Mosaiquepub.com - Goldannonces.com - Euro-annonces.com - 01bots.com - journal-annonces.com
Evenements en france - Actualités en france - Sitemap - Mobile